À Propos

Apolitique et laïque, cette organisation à but non lucratif fédère un réseau de 6000 membres au sein d’un espace de dialogue interculturelouvert à tous. À mi-chemin entre exigence universitaire et approche ludique, l’Arabothèque entend démocratiser l’accès à la langue et la culture arabes, dans la diversité de leurs formes d’expression.

Guidée par une démarche collaborative, l’Arabothèque propose un catalogue inédit d’activités, de rencontres et de ressources numériques. Au croisement de multiples champs de savoirs, elle s’adresse au grand public comme aux initiés.

Structure incontournable du paysage culturel français, l’Arabothèque organise, accueille et valorise les initiatives de promotion de la langue et la culture arabes, avec la volonté constante de préserver le patrimoine et cultiver la modernité. Elle a pour ambition de créer des ponts entre les idées, les personnes et les sociétés afin de bâtir la paix (al-salām) dans l’esprit des hommes.

Une équipe qualifiée, une équipe passionnée


Myriam MOUFFOK
Co-fondatrice, Présidente de l'Arabothèque

Infirmière. Conceptrice de dispositifs de formations hybrides - Membre du conseil de l'UFR d'études arabes et hébraïques (Sorbonne). Titulaire d'un Master 2 LLCE Etudes sémitiques - Arabe (Sorbonne). 

Profil personnel
Nacima BELAROUCI-ZIANI
Co-fondatrice, Vice-présidente de l'Arabothèque

Éducatrice Montessori (ISMM). Conceptrice de dispositifs de formation hybrides (Sorbonne). Titulaire d'un Master 1 LLCE Etudes sémitiques - Arabe (Sorbonne).

LinkedIn
Sarah HAMDI
Secrétaire générale de l'Arabothèque

Journaliste. Enseignante médias à l'université. Titulaire d’un Master 2 d’Arts, Lettres, Langues, mention Humanités et Industries Créatives, spécialité Conception & Rédactions Éditoriales. 

Maïmouna TALL
Trésorière de l'Arabothèque

Professeur des écoles. Titulaire d'une Licence LLCE Arabe (Sorbonne).


4e langue la plus parlée au monde 


Langue maternelle de 400 millions de locuteurs, langue d’une culture de portée universelle, langue de communication omniprésente dans les médias, outil d’échanges internationaux, langue de culte d’un milliard et demi de musulmans, l’arabe constitue un atout certain pour le public francophone. 

Quatrième langue la plus parlée au monde, elle offre des opportunités de voyage, d’études et d’emploi particulièrement attrayantes. En France, l’arabe séduit de nombreux apprenants désireux de découvrir ses multiples facettes, de connaître son histoire et d’être partie prenante de sa vitalité.



Franchir le pas de l’expression orale


C’est dans ce contexte qu’est née l’Arabothèque, initialement baptisée « Les passionnés de la langue arabe / عشاق اللغة العربية ». En octobre 2014, Myriam et Nacima, étudiantes en licence d’arabe à l’université Paris‑Sorbonne, font le constat que malgré leurs connaissances théoriques solides, certains camarades n’osent pas franchir le pas de l’expression orale. En cause : la peur de l’erreur et le manque de pratique.

Aussitôt dit, aussitôt fait, elles fondent l’association et élaborent une programmation en réponse à ces problématiques. La première pierre est posée. Elle sera suivie de discussions captivantes, de projets palpitants et de rencontres percutantes. L’édifice prend forme, les missions se précisent, l’équipe s’agrandit.

En savoir plus > Nos Missions